Huma et Cerise

Publié le par Laute Alain

Nouveau site pour les luttes par l'Huma

Nouveau site pour les luttes par l'Huma

L’Humanité met la Cerise sur le réseau

 

Fête de l'Humanité Émilien Urbach Mardi, 13 Septembre, 2016 L'Humanité

Ce week-end, des centaines de participants à la Fête de l'Humanité ont découvert l’appli mobile qui fait converger les mobilisations.

Pour cette 81e édition de la Fête de l’Humanité, le journal a voulu offrir à ceux qui luttent un nouveau média, dénommé la Cerise. L’appli mobile est téléchargeable depuis vendredi et il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que les militants associatifs, syndicaux, politiques et les citoyens indignés s’en saisissent. À l’image des allées de la Fête, la diversité est au rendez-vous des pages de l’application et de nombreuses « causes » sont d’ores et déjà en ligne.

Parmi les premiers connectés, Christophe veut lancer un mouvement pour l’amélioration des conditions de transport dans les bus et métros parisiens. « Que la RATP et l’État mettent les moyens financiers et humains, avec mesure de qualité et plan d’action », propose-t-il. Une autre internaute espère mobiliser autour de la revendication d’une alimentation « bio et/ou locale en cantine scolaire ». La Recolectiva, association de solidarité avec la Palestine, promeut, pour sa part, son activité de vente d’huile d’olive en provenance des territoires occupés. Des propositions de rassemblements pour la sauvegarde de l’emploi voient également le jour. « Non à l’arrêt de l’activité transport à Alstom Belfort ! » lance, par exemple, Éric.

Même des élus se saisissent de l’outil. C’est le cas du maire communiste de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Patrice Leclerc, qui, sur la Cerise appelle à manifester, le 6 octobre, devant l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). Il souhaite ainsi empêcher la démolition des tours de la rue des Agnettes. « Nous exigeons que l’Anru et l’État respectent les projets élaborés avec les habitants, assène l’édile. Pour que toutes les personnes qui habitent dans le quartier puissent y rester et profiter des améliorations. Pour ne pas augmenter le coût du projet de rénovation. Pour ne pas allonger le temps d’attente de relogement des Gennevillois sur toute la ville. »

La Cerise mobilise tous azimuts. « Tombant sur la feuille en gouttes de sang », elle nous invite à créer de nouveaux rassemblements autour des causes que ceux qui luttent gardent au cœur.

 

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article